Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher

14 novembre 2015 6 14 /11 /novembre /2015 15:45

Déjà marre!
ça ne fait pas encore 24h que la France a été touchée, en plein coeur: sur sa population!
Mais déjà on entend, on lit, des paroles qui me transpercent d'effroi...

"Il y a bien longtemps qu'il aurait fallu fermer les frontières"
"Chacun chez soi"
"Qu'on ne laisse pas les étrangers entrer en France"
...
Et là je me dis que j'ai envie de prendre une encyclopédie et de leur fracasser leur micro-cervelle...

Oui parmi ceux qui tiennent ces discours, certains sont dans ma liste "d'amis" des réseaux sociaux. Ils m'en écoeurent et me révoltent.

Il se peut tout à fait que ces énergumènes soient bien Français, mais je ne m'y avancerais pas car qui le sait vraiment à l'heure qu'il est?
En revanche, crier à la gloire de la fermeture des frontières est pire qu'un attentat sur Paris. C'est une insulte à notre Nation et à nos Valeurs Françaises! A croire que l'Esprit Français n'est pas partagé par tous les Français...
Mes "amis" des réseaux sociaux qui me connaissent le mieux sauront que ce type de discours me touche en plein coeur car il touche la moitié de ma vie. Vous pourrez dire ce que vous voulez, il n'empêche que ma chère et tendre épouse est, aujourd'hui encore, étrangère à ce pays. Avec des papiers légaux, le Droit d'être en France et le Devoir de respecter ce pays. Comme chaque migrant qui choisit de s'installer dans notre Douce France, mon épouse a suivi les formations sur la République Française, sur l'Histoire de notre pays, sur sa grandeur et sur ses institutions. On lui a expliqué que si elle souhaitait rester en France et à terme devenir Française, il lui faudra respecter les termes d'un Contrat signé. Oui, les migrants signent un Contrat d'Accueil et d'Insertion: le CAI. Il inclut ces formations civiques mais également linguistiques (passage pour mes Amis du FLI). Durant ces moments d'échanges entre un formateur de français, on n'y parle pas seulement de la langue française mais également de sa Belle et Grande Culture, de ses Valeurs. Je vous laisse retourner à l'école si vous avez oublié tout cela.

Il n'empêche que "fermer les frontières" est, selon moi, la deuxième tragédie après tous ces tués et blessés. Nous avons affaire à un procédé purement technique afin de contrôler qui en sort. Je lis aussi que certains de mes amis ont tout fait pour quitter Paris, bref, comme les attaquants quoi. Je crains que vous ayez pris plus de risques que si vous êtiez restés tranquillement chez des amis ou à l'hôtel. Compliqué pour nos Gardiens de la Paix de devoir filtrer les gentils des méchants si un flux continu fuit la capitale.
Mais vous cherchiez à vous mettre en sécurité, et dans ces moments-là, on ne pense pas à tout ça, et heureusement, vous allez bien.
N'oublions pas de les rouvrir quand tout se sera calmé!

Partager cet article

Repost 0

commentaires