Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Rechercher

17 janvier 2012 2 17 /01 /janvier /2012 15:11

campagne.jpg

Je ne sais pas comment on doit le prendre, mais quand il y a un moment où tu te rends compte que tu as changé, t'as un sentiment bizarre.

Mais comme certains disent, les gens ne changent pas, ils vieillissent. Alors peut-être. Peut-être que je vieillis, qu'une part de moi a mûri. Oui, une part seulement (FAUT PAS DECONNER!)

Je me rends compte que je ne réagis plus de la même manière aux choses qui m'entourent. C'est certainement parce que j'ai gagné en prise de distance, je n'ai plus le goût de la confrontation immédiate et impulsive, mais plus réfléchie et raisonnée. Du coup, la mise en place des idées perd de son cinisme tant adulé. Pourtant, les idées n'ont pas changées... Elles sont même plus extrémistes qu'avant. Peut-être pas toujours assumées aussi... Tellement peu de gens les partagent que parfois, il vaut mieux se taire, s'enfouir six pieds sous terre. On est idéaliste ou on ne l'est pas.

Il est clair qu'en ces temps campagnards (oui, c'est sémantiquement pas correct, mais l'image me plait), je suis de plus en plus en auto-confrontation (non, je ne me fais pas renverser par des voitures tous les jours de la semaine!!!) Il faut bien réfléchir, comprendre le poids de mes idées et leurs portées. Il est clair que si trop peu de gens ont les mêmes convictions que moi, je suis celui qui va devoir faire des concessions (on oublie la métaphore filée automobile... et pour info, "celui" est le sujet du verbe aller d'où la forme utilisée dans cette subordonnée: "va") Il faut aussi savoir que je suis toujours maitre de mes opinions, et que je ne vais pas trop aller à l'encontre des mes pensées. Cela ne sera pas évident, mais certains points sont primordiaux.

Vous êtes déçus, je ne me positionne pas. Vous ne saurez pas.

Et ça, c'est aussi le résultat des années qui passent. Je me suis rendu compte (enfin, on me l'a rendu-compte) que je parlais beaucoup plus de moi avant. Et oui, ça a changé. Disons que c'est la même prise de recul. Le monde entier n'a pas besoin de savoir. C'est comme Facebook... Je n'ai surement pas la même utilisation de cet outil que vous. (et je m'en excuse pas! c'est comme ça et puis c'est tout!)

Tout ça pour dire que je ne retourne pas ma veste, que je ne suis pas opportuniste, que je ne pense pas être trop fataliste, ni ce qu'on appelle "réaliste", mais juste raisonné et stratégique. C'est la théorie du moins pire.

A bonne entendeure, bon voyage et bon chance.

Partager cet article
Repost0

commentaires