Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Rechercher

6 février 2011 7 06 /02 /février /2011 01:10

desert.jpg

 

Tu ne lui laisses pas vraiment le choix il faut dire.
Il faut dire, il faut le dire, il faut lui dire.
S'il savait, s'il le savait!
Ton égoïsme parle?
Ou bien alors tu as peur.
En tout cas tu le détruis.

Un jour il volera de ses propres ailes tu te dis.
As-tu bien vu? Les as-tu bien vu ses ailes déplumées?
Tu ne lui laisses pas le choix non.

Il ne sait pas, il ne sait pas, il ne le sait pas.
Rien ne reflète quand l'eau est troublée.
Tout ce qu'il voit c'est l'image de toi, celle d'hier ou d'aujourd'hui.
Mais demain?
Et bien quoi demain?
Deux mains! Deux mains l'une dans l'autre qui se serrent et se déserrent, dessert?
Désert! C'est le désert! Son désert! Mais son désir! Son désir à ne pas fuir non, à ne pas fuir, mais à satisfaire, à satisfaire pour mieux continuer, mieux continuer et enfin commencer.

Repost 0
3 février 2011 4 03 /02 /février /2011 20:14

sundown.jpg

 

Feeling the wind

Watching your hair of gold floating away.

 

We are smiling

Dreaming of better days.

 

Hand in hand, feet on the sand

No glories, no worries.

 

Just ourselves lost in this dark cold night

Nothing to hear but the waves smashing our troubles away

Nothing to see but your eyes shining upon our misery.

 

 

Je pense que je me dois de dire que

la photo ne vient pas de moi.

Repost 0
9 janvier 2011 7 09 /01 /janvier /2011 00:12

road.jpg

 

Opportunities missed.

Lights turning off.

Stop signs on the way.

Négationnisme intempéré.

Joie des heures sombres.

Un pluriel si singulier.

Des heures perdues.

Dreaming of nothing.

Losing your mind.

Un visage, un éclair.
Une minute, trois quarts d'heure.
Des yeux, un sourire.

Un lointain souvenir.

Une envie d'air pur.

Une autoroute à contresens.

Un coin de rue, un croisement.
Une baguette et deux croissants.

Une boussole sans aiguille.
La lune sans la nuit.

Le vent dans tes cheveux.
Ton minois silencieux.

Repost 0
8 janvier 2011 6 08 /01 /janvier /2011 23:53

 


 

Noir Désir et Yann Tiersen - A ton Etoile


Sous la lumière en plein
Et dans l'ombre en silence
Si tu cherches un abri
Inaccessible
Dis-toi qu'il n'est pas loin et qu'on y brille

A ton étoile
A ton étoile

Petite sœur de mes nuits
Ca m'a manqué tout ça
Quand tu sauvais la face
A bien d'autres que moi
Sache que je n'oublie rien mais qu'on efface

A ton étoile
A ton étoile
A ton étoile
A ton étoile

Toujours à l'horizon
Des soleils qui s'inclinent
Comme on n'a pas le choix il nous reste le cœur
Tu peux cracher, même rire, et tu le dois

A ton étoile
A ton étoile

A Marcos
A la joie
A la beauté des rêves
A la mélancolie
A l'espoir qui nous tient
A la santé du feu
Et de la flamme

A ton étoile
A ton étoile
A ton étoile
A ton étoile
Repost 0
30 décembre 2010 4 30 /12 /décembre /2010 15:52
 

 

Mother Earth is pregnant for the third time
For y'all have knocked her up.
I have tasted the maggots in the mind of the universe
I was not offended
For I knew I had to rise above it all
Or drown in my own shit.

Come on Maggot Brain
Go on Maggot Brain

---------------------------------------------------------

 

Et tu te sens transpirer/transporté/transcandé/transe sans dé.

Tu t'arrêtes, tu observes. Tu respires, tu humes. Tu profites.
Tu t'en vas, tu bouges, tu reviens, tu t'arrêtes un instant, tout ça pour mieux repartir.

Tu décolles, tu y vas. Tu visites, tu voyages, tu découvres.
Tu te sens plus fort, plus capable, grandis.

Tu sens cette boule au fond du ventre qui se forme comme pour venir te montrer qu'en réalité, tu es tracassé.
Un son, une musique, ou une simple parole te transpercent et font de toi la personne la plus vulnérable de cette Terre, notre Mère à tous.

Et puis tu ouvres ta boite magique, celle qui t'enlève tous tes soucis. Tu pioches dedans sans vraiment faire attention.
Tu t'arrêtes, tu prends un miroir et tu te regardes.
Tu te poses des questions. Comment est-ce possible? Pourquoi moi?

 

La vie est une douce musique avec laquelle on s'accorde. On suit ses variations entre l'aigu du clairon et le grave de la grosse caisse. 
On parcours les lignes de partitions entre croches, pauses et capo.

Repost 0
12 décembre 2010 7 12 /12 /décembre /2010 23:37

http://www.france-belarus.com/images/belarus_1.jpg

Hé! Hé!!! Hééé!!!! Ouais, j'ai entendu parler d'eux aujourd'hui!!

Depuis bientot 6 ans que je suis l'Histoire de ce pays! C'est l'une des rares fois où

je le vois sur le devant la scène! Bon d'accord, cette scène est assez restreinte, mais quand même, j'étais content de voir ENFIN ce pays ailleurs que sur mes blogs...

De qui donc suis-je en train de parler? Mmh si vous êtes un fidèle suiveur, vous savez, c'est un pa

ys un peu coincé entre deux blocs, qui ne sait pas vraiment où se mettre. Mais qui n'a plus d'amis aujourd'hui.
En effet, les Russes sont pas contents de lui, et les Européens ne l'ont jamais été. La Biélorussie est dans une sacrée merde!
Oui rendez vous compte, pour être ami ami avec les Européens, elle doit organiser un vote démocratique! Si si je vous jure! Avec bulletin secret, diversité des choix, opposants politiques et tout, comme pour de vrai!


C'est à la fois dingue et fascinant pour ce dernier ex-soviétique qui se sent toujours obligé d'honorer l'Homme de Fer.
Donc oui, les opposants peuvent désormais parler sans que la police vienne les dégommer. Ils ont même le droit à 30 minutes à la télé (oui l'histoire des quotas de temps de passage dans les médias).

Mais, on ne va pas se burquader la face, dans la capitale (Minsk), tout est beau, tout est frais, mais quand les opposants osent s'éloigner (avec gardes du corps), pour un meeting, ils se voient suivre, et voit leur intervention gachée par des braves alcooliques Biélorusses embauchés pour poser des questions déstabilisantes aux ambitieux opposants.
Des manières d'une autre ère pour certains... toujours d'actualité dans ce pays...

Pourrons nous proclamer la naissance d'une démocratie dans les années à venir ou allons nous voir Lukashenko, présent depuis 1994 à la tête de cet état, s'offrir un nouveau mandat?

Repost 0
12 décembre 2010 7 12 /12 /décembre /2010 23:18

 

 

Because we're not fighting for the survival of the human race.
No, we're fighting to keep alive our mother of all: The Earth.

We're not planting trees to alleviate our pollution.
We are preserving our nature, our source of life, not our life!

We need to take care of her, be her friend, never let her down, support her whatever it takes.

We need not to destroy what she gives to us and keep fighting for her.

 

This is for you, beautiful friend.

Repost 0
12 décembre 2010 7 12 /12 /décembre /2010 15:56

Passion and tears.
Happiness and anger.

And again, you've lost your way, you're lost in time, behind space.

Always looking for the right compass to guide you into the wider sea
Your boat isn't sinking but the captain is drawning.

Look around and see the lighthouse of the nearest land.
Your eyes are weakened and the light is too far.
You are blind and hopeless.

Scream for help.
You've spent your life screaming.
You are mute and tired.

The next day you wake up
You're back in the real world
Ready to wipe your mind and forget everything.
Forget the failure, forget the past.

Not enough to concentrate and focus on anything
You're flabby and inhuman.

Good for the bin.

 

 

 

I channel the pain through this, the paper, the pen, your eyes.

To stare into what's next, it frightens me.

No control, no reward. 

Repost 0
25 novembre 2010 4 25 /11 /novembre /2010 19:20

 

This great evil - where's it come from?
How'd it steal into the world?
What seed, what root did it grow from?
Who's doing this?
Who's killing us, robbing us of life and light, mocking us with the sight of what we mighta known?
Does our ruin benefit the earth, does it help the grass to grow or the sun to shine?
Is this darkness in you, too?
Have you passed through this night?
Have you passed through this night?
[Those Who Tell The Truth Shall Die,
Those Who Tell The Truth Shall Live Forever]
[[Explosions In The Sky]]
Repost 0
10 novembre 2010 3 10 /11 /novembre /2010 23:01

Dex.jpg

 

Sometimes partners find us, and as much as we try to push them away, they work their way into our lives regardless, until we finally realize how much we need them.

Repost 0