Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Rechercher

28 octobre 2010 4 28 /10 /octobre /2010 21:46

fantome.gif

See how it's like to disapear.
One minute you're here, the moment after? 'POUF'

You find yourself fading away becoming the ghost you've always been. You tried to be here, to just BE, but nothing really matters at the end.
You're the ghost of your own life.
Following the outside light guiding your day.

You don't live, you survive.
You don't enjoy anything, you try to stay up until the end of day.

What about tomorrow? How is it gonna be? Another day another life?

This is a ghost life.

Repost 0
23 octobre 2010 6 23 /10 /octobre /2010 00:55

sun.jpgMother Nature, I am grateful to you today.
You give me your strength and your beauty to fight.
Your power makes me feel alive.
Your sounds are like a soft song playing in my head, showing me how safe I am to live on your lands.
I am grateful to you because you share your feelings. You wake me every morning with your bright lights through my window. You sing to me with your wind on the leaves. You play to me your greatest show with all your colours outside.
You lead me through days and nights, good or bad. No matter what happens, you're always there for me. Putting me away from my darkest thoughts and guiding me to the right path.
I am grateful to you today as well as any other day. I am now showing my love to you to help me through this night. Your rain and wind of your anger against your enemies increase my own deepest anger. I want to hate, I want to scream, I want to run away from here. Get back to her, softest hair, skin and eyes ever. The beauty of my day who is now so far away.
Give me a sign, give me hope, that I will find a new way to have a better life.
I send my love to you, my sweetest Mother Earth.

Repost 0
16 septembre 2010 4 16 /09 /septembre /2010 19:50

http://asset.rue89.com/files/imagecache/asset_wizard_width/files/EmmanuelleBonneau/1709_Sarkozy_inside.jpgQue faire? Exploser ou imploser?!!!

Je clarifie:

Mais que vont faire les autorités françaises après les annonces de l'Union Européenne? Vont-ils continuer à ignorer l'évidence?

Je suis énervé! D'accord, laissez les Français dans leur petite misère et ne pas les écouter est devenue coutume sous l'empire Sarkozien (oui, -ien, pour changer!) Mais là! Les hautes instances européennes viennent appuyer ce que des Français pensaient déjà. Jusqu'où ira-t-on? Le gouvernement français attend-il que la population se range derrière lui pour ne pas avoir à payer des "Réparations" à l'UE? Ou, le gouvernement français serait-il en train d'espérer que la population pense que l'UE est une grande méchante qui veut nous bouffer, pour s'en séparer? (non je ne pense pas, je suis pessimiste à fond là)

Ou sinon, on peut toujours se dire que c'est pour parler d'autres choses que les retraites, mais bon, on ne parle pas d'avoir des Flic Flac à 5 ans (si vous voyez le parallèle)

Evidemment, je ne parle pas du fond, je ne dis pas ce que je pense de la situation réelle. Je me demande juste comment ils vont nous sortir de là (ILS? l'UE? ou le gouvernement français?...)

Je suis plus qu'énervé, je suis hors de moi! Je n'aime pas le mépris!

J'ai parfois un petit peu honte d'être Français. Ou du moins, je ne me reconnais pas du tout dans ce qui se dit sur mon pays et cela me gène.

Mes chers lecteurs (s'il y en a encore), surveillons les nouvelles...

Repost 0
14 septembre 2010 2 14 /09 /septembre /2010 01:22

Et on s'arrête 5 secondes et on regarde où on en est...

En 5 secondes? Mmh probablement besoin de plus de temps c'est certain!

En tout cas, ça fout les boules... Tu ne sais pas trop par où commencer. Ton nombril? Ou autour de toi? Tu creuses dans ton cerveau pour savoir. Tu te perds évidemment, mais tu te prends surtout à espérer qu'un jour, tout ne fera qu'un. Que ces miettes de bonheur éparpillées pourront un jour former un tout.

Et tu prends un sacré coup dans la tronche, parce que c'est une longue route qui t'as amené là où tu es. Bon, tu ne sais pas trop non plus où tu vas, ce ne sont pas des rails mais des routes en lacets. ça tourne! Tu peux prendre les virages à toute berzingue, à tes risques et périls! Tu peux prendre ton temps et t'arrêter à chacun de ces virages, observer, contempler, sans trop te soucier du chemin qu'il reste à faire, de toute façon tu ne sais pas où tu vas! Grand fou!

Au final, t'es comme tous les autres, t'as beau vouloir penser aux autres avant ta poire, tu te retrouves à regarder ton nombril. On peut te l'accorder juste une fois dans l'année? Pour être sympa?

Ton p'tit bonhomme, il s'est bien arraché quand même. Il a accompli.

Non cette phrase n'est pas bizarre: "Il a accompli." Point à la ligne. Tourné comme ça, c'est indiscutable. C'est comme dire: "l'eau, ça mouille." et bien lui, il a accompli.

Ah, mais quoi? Boarf, est-ce si important de le savoir? Non surement pas. Parfois il faut savoir prendre les choses comme elles sont. Aussi légères, inachevées ou même aussi inintéressantes qu'elles soient. Oui, on peut les changer, chacun a sa manière de (vouloir) changer les choses. ça marche, pas toujours, mais ça marche!

Pensez bien à cela les enfants: accomplissez. Peu importe quoi, peu importe à quelle échelle. C'est votre problème si vous y portez de l'importance, mais ce qui compte avant tout, c'est d'accomplir.

Accomplissons.

Repost 0
3 août 2010 2 03 /08 /août /2010 22:46

Partir, où?

Revenir, quand?

Perdu-lost-verloren.

Ton baluchon, ton histoire. Tu le poses pour reprendre ton souffle. Il explose en touchant le sol. Tout s'éparpille.
T'as l'air d'un con. Ta boussole est cassée. T'as perdu tes papiers.

Tu cherches. Tu ne sais pas trop quoi mais tu cherches. Tes affaires prennent la pluie qui ruissellent sur tes cheveux.
T'es trempé jusqu'aux pieds. Rassembler ton histoire et continuer, c'est pas comme si tu pouvais gagner.
T'as perdu, t'es perdu.

Tu vas faire quoi? Rentrer chez toi?

C'est où? quand personne n'est là...

------------

Post-Scriptum: Merci aux délurés d'esprit qui ne comprennent pas plus que moi cette 'piece of shit' qui vient de couler de mon clavier. Des mots qui s'enchevêtrent. Ils essayent de faire sens tous ensemble, mais leur guide est impuissant. Il y a comme un trop-plein de vide au bout de l'infini.
Et puis aussi, je ne vous conseille pas d'écouter John Frusciante quand vous n'avez comme unique compagnon que les murs blancs de votre maison; sinon en temps normal, si, écoutez! Sans oublier aucun album, y compris les plus sombres et déjantés... ceux que je n'aurais surement pas du écouter.

Aller, va dans l'métro l'ananas!

Repost 0
22 juillet 2010 4 22 /07 /juillet /2010 01:14

http://sphotos.ak.fbcdn.net/hphotos-ak-snc3/hs221.snc3/20869_409591129060_796614060_4252113_716960_n.jpg

Quand tu sens que ta vie commence...

T'es capable de parler trois langues dans une conversation. Tu vis à l'étranger et t'apprends.

T'apprends quoi? T'apprends la vie. T'apprends des langues et des cultures. Tu te lèves Français, tu passes la journée Allemand et tu fais la bringue Anglais.

Tu comprends que la Terre tourne et qu'à chaque coin de rue un étranger t'attend avec sa langue, sa culture et son histoire.

T'es heureux ta journée est remplie de neuf, et quand vient le soir et le noir, tu penses en trois langues.

Ta boussole, c'est parfois une bouteille d'alcool, ou bien un dictionnaire. Manque de bol, tu peux toujours tomber par terre.

T'as des racines et des attaches. Comme ces amarres fixées à tribord tu sais qu'elles sont toujours là.

Ton identité? Elle est multicolore! Et le reste? C'est pour demain même s'il y a toujours un côté obscur.

Repost 0
17 juillet 2010 6 17 /07 /juillet /2010 13:57

Toi.

La douceur de tes mains qui glissent sur mon dos.
L'odeur et la souplesse de tes cheveux si beaux.

Ta présence à mes côtés
Et ton sourire... ton sourire révèle une aura de jovialité si pure et intense qu'il met tous les maux six pieds sous terre.

Tes yeux. Cette couleur magnifique. Ce regard à la fois profond et plein de malice. J'en fonds.

Les traits de ton visage et la finesse de ton corps dégagent une féminité des plus sensuelles. De quoi rendre la vue aux aveugles.

Avec ta gentillesse et ta sagesse d'esprit, tu rends ce monde meilleur.

Avec tes élucubrations déjantées, tu me fais rire aux éclats et j'aime ça.

Parce que ça, c'est vraiment toi ! (oh le plagiat!)

Repost 0
17 juillet 2010 6 17 /07 /juillet /2010 03:43

On se demande, on doute on ne sait pas. On hésite, on regarde.
On fait un choix les yeux bandés.

On est content. Pendant un temps.

Le temps passe et on se lasse.

Ces vers sont pourris et reflète bien cet esprit,
perdu et sans repère comme ce foutu réverbère qui n'a plus sa lumière.

On ne comprends rien et pourtant c'est déjà la fin.

Repost 0
16 juillet 2010 5 16 /07 /juillet /2010 00:21

La sécurité est la mère du fainéant.

http://www.rue89.com/2010/07/15/kafka-a-roissy-mon-bebe-et-moi-dans-la-folie-securitaire-158744

Si vous avez pris le temps de lire cet article, alors vous pouvez continuer à me lire.

J'ai envie de croire qu'il existe toujours une solution à la robotisation humaine. Oui celle qui fait qu'un type peut devenir très con lorsqu'il se contente de suivre des ordres. Le bonhomme ne veut pas s'emmerder à remuer ciel et terre pour arriver à détourner les règles, sans pour autant frauder. Si cette personne (oui si vous n'avez pas lu l'article, c'est vraiment pas la peine de lire ça) a pu finalement prendre son avion, avec son bébé!, c'est bien que quelqu'un a tout retourné! En forçant le passage, mais pas les règles, en s'épuisant pour obtenir les accès voulus.
On est toujours content quand tout va bien, que tout se passe bien, quand le train roule sur les rails. Mais... on n'est pas à l'abri d'un dérapage. Et quand y'a du verglas, ça peut glisser loin! L'aéroport semble être une vraie patinoire interminable. Une patinoire sécuritaire. En fait-elle trop? Non, la sécurité, c'est important on n'sait jamais! Mais l'obtusité à laquelle nous nous confrontons parfois est tout à fait détestable!
Non, le Monsieur il ne peut pas, il n'a pas le droit. Son chef, il veut pas savoir, il n'a pas que ça à faire. Ah zut... Peux pas... Veux pas? Un petit effort Monsieur Borné, et la Madame elle retrouvera sa valise (vide!) à l'arrivée. (Au final on ne saura pas, mais peu importe).

On est bien tranquille derrière cette barrière du "je préfère suivre les ordres sans chercher à voir ce que je pourrais faire pour réussir à faire quelque chose de tangencieux", pas interdit, mais tangencieux, un peu limite quoi! On est en sécurité derrière ces règles. On ne s'embête pas, on suit. Pourtant, dans la société, suivre n'est pas toujours la clé. Pour preuve!

La sécurité (pas dans le sens "douane/police/tralala") semble effectivement être la mère du fainéant. Non pas que le brave homme à la valise vide soit haïssable ou un pauvre con!, il a juste pas de bol que ce soit sur lui que ça tombe... car il y en a surement beaucoup comme lui, même trop! et trop de gens qui acceptent cela comme la normalité. Taisons nous, et passons notre chemin, écrasons nous et cessons de vivre. Robotisons nous!

Ensemble, tout deviend-ro beau (ah, j'essaye de faire un jeu de mots phonétique!)

-----------

C'est marrant, l'Angleterre ne m'a pas encore fait changer de fond ou de bord (non je ne suis pas encore allé à la piscine.....). Et puis j'aime toujours mon pays, avec ses abrutis et ses gens biens. Et je m'énerve toujours de la même façon! Ouf, je suis encore moi, j'ai pourtant cru m'être perdu...

Merci.

Repost 0
15 juillet 2010 4 15 /07 /juillet /2010 17:01

 

 

Jimi Hendrix - Red House

Well there's a red house over yonder
That's where my baby stays
Lord there's a red house over yonder
Oh that's where my baby stays
I ain't been home to see my baby
In ninety-nine and one half days

Wait a minute, something wrong here
My key won't unlock this door
Wait a minute, something wrong here
Lord have mercy this
key won't unlock this door
(something wrong here)
I gotta bad, bad feeling
My baby don't live here no more
(That's ok, I still got my guitar...look out!)

Well I might as well look back over yonder
Way back up over the hill
Lord I might as well go back over yonder
Way back yonder across the hill
Even though my baby don't love me no more
I know her sister will

 

Repost 0