Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Rechercher

4 mai 2009 1 04 /05 /mai /2009 21:08
Sur le clavier je crache ma haine tellement malsaine.
La fin du monde, la fin de l'existence. La fin pour la fin.

La Sainte Colère fait plutot mine de Sainte Nitouche. Gentille reine du faché. Je n'implore pas cette déesse mais bien le grand dieu du dégout, celui qui détruit tout d'un claquement de doigts, qui fait trembler le moindre caillou de cette Terre impitoyable.

Terre Mère pardonne les. Ils n'y comprennent rien. Ils ne ressentent pas ce mal de ventre de l'injustice, du déni d'humanité, celui qui fait de nous des êtres vivants responsables de nos actes multidimensionnels. Ils débarquent dans leurs beaux souliers avec leurs grands principes, mais ne sont mêmes pas capables de respecter leur propre vision des choses.
Ils m'horripilent et m'écoeurent. Voyez bien le sens réel du mot "écoeurer" qui pourrait facilement leur être associé.

Je les déteste et leur crache à la gueule. Je leur envoie toute la merde du monde en pleine face. C'est facile vous me direz; ils sont censés être "responsables" rappelons-le...

Messieurs Dames vivez donc dans l'ignorance de votre stupidité. Niez votre prochain et tout son quotas de tracas.

Tout ça ne mène à rien, mais ça me fait du bien.

A ceux qui peuvent encore vivre dans ce dédale infini de connerie, salut.
Partager cet article
Repost0
4 mai 2009 1 04 /05 /mai /2009 09:25


C'est comme si t'avais débranché mon cerveau. Tu as trouvé la fonction veille, avec économiseur d'écran, celle où l'ordinateur ne fonctionne pas réellement, et où des images défilent à longueur de temps, seule activité de réflexion, machinale.
Rien ne te fait disparaitre. Ni la musique, ni les livres, ni le repos, ni le jardinage, ni le travail. Agréable omniprésence. Pas vraiment dérangeante, plutôt plaisante.
Et pourtant je te fuis... Ces quelques instants loin de toi font de moi l'homme qui part en mer, on ne sait pas quand il reviendra, s'il reviendra. Mais son esprit et son image sont toujours là.

Reste à ne rien détruire, tout est à construire.
Le temps n'est pas compté. Le temps n'est pas conté.
Partager cet article
Repost0
11 avril 2009 6 11 /04 /avril /2009 11:17


On a cru braver des sommets.
On a cru s'envoler.
On a cru réussir à miniaturiser.
On a cru vivre en société.
On a cru tout rationnaliser.

Et pourtant:

On pollue des montagnes
On explose des avions
On a besoin de lunettes
On s'enfuit loin de tout humanité
On fait toujours de la poésie.


Mais rien de tout ça nous empêche d'y croire,
seulement il ne faut pas se perdre dans de grandes idées,
oublier les autres et la solidarité,
ne plus rien comprendre que le pouvoir.

Demain tout pourra changer
d'un autre monde nous pourrons espérer.
Partager cet article
Repost0
29 mars 2009 7 29 /03 /mars /2009 21:52
Des fois on réfléchit trop.
Des fois on ne s'arrête plus.
Des fois c'est bien...
Des fois c'est malsain.
Des fois ça sert à rien!
Des fois on a trop bu.
Des fois le monde est beau.
Des fois le monde est salaud.

Mais demain tout ira bien,
Et ces pensées ne changeront rien.
Partager cet article
Repost0
27 mars 2009 5 27 /03 /mars /2009 15:04
U & U

Useless & Uninteresting
Unambitious & Unaccompanied
Undeceive & Unapproachable
Unbidden & Unappealing
Uncanny & Unattractive
Unbearable & Uncertain
Uncivilized & Uncontrollable
Undecided & Uncomfortable
Unenthusiastic & Unendurable
Unfashionable & Unexciting
Unfit & Unforgivable
Ungrateful & Unholy
Unhelpful & Unfriendly
Unfamiliar & Unkind
Uninspired & Unlit
Unknown & Unlikable
Unoppened & Unorganized
Unnamed & Unoriginal
Unscrupulous & Unpleasant
Unpredictable & Unqualified
Unsightly & Unsaleable
Unsatisfactory & Unreasonable
Unsympathetic & Unsuccessful
Unwanted & Unsure
Untouchable & Unwelcome
Unworthy & Untranslatable.
Partager cet article
Repost0
14 mars 2009 6 14 /03 /mars /2009 13:51
marginaux intrépides
jeunesse infructueuse
tueurs de potirons

acides aphrodisiaques
instants philantropes
Dérivées paraboliques
Eclectisme moyen-ageux


lutteur grec
jungle hétéroclyte
poulpe galeux
fioriture catagénique




zoophile sadique
raclure potentielle
vulgaire xénophobe
bibelot quadragénaire

ustensile désuet
kiwi pourri






et vice versa
Partager cet article
Repost0
4 mars 2009 3 04 /03 /mars /2009 13:50
The Rising of The Young

There's nothing left to dream about.
This cannot stand here, without
The Rising of The Young.

A new generation is coming.
They are not letting you begin
The destruction, of all their dream.

The Rising of The Young
They won't, wait for long.
The Rising of The Young
You'll see that later on.

You've eaten, all vegetables.
You've drank, everything wet.
You've burnt, your mother earth.

The Rising of The Young
Now, they are focused on:
The Rising of The Young.
You'll be forever down.



yahahahahahahahaaaaaa!!! ce cri signifie un tas de choses en fait! déjà, que ça va bien, jsuis content de ce que j'ai écrit (en cours cet aprem).
Jsuis content, parce que ce texte est plutot bien construit. comme certains auront pu le comprendre, c'est une chanson. Et jl'aime bien, car j'ai glissé plusieurs sens en fait. Bon courage pour tous les trouver, le mieux c'est que vous en trouviez auxquel je n'ai pas pensé!!

Et en prime, j'ai un ptit texte en français, jle classerai plutot dans la poésie cette fois. Les 2 idées principales de ce qui précède, sont de nouveaux présentes la dedans, sauf que le second sens, celui qui ne saute pas aux yeux, est vraiment caché... et c'est pour ça que jsuis content :D


Ces Histoires

Vous croyez nous faire peur avec vos histoires
Ces grandes histoires qui font peur dans le noir.

Vous nous prenez pour des salauds.
Ces petits salauds qui auront votre peau.

Si vous pouviez reconsidérer
Toutes ces atroces idées
Rendez vous compte des possibilités
Qui nous seraient données.

Tendez nous donc une main
Et vous verrez bien que demain
Tout pourrait aller bien.
Partager cet article
Repost0
18 février 2009 3 18 /02 /février /2009 13:49
Is there anytime or any places where i won't feel like a stranger?
Having a feeling of living nowhere, never at home.
why am i always outside of my head and never here in this time of day?
Always running through my thoughts, dark like dirt or clear like the sky.

Is there anyone who can pretend to really know me?
Am I so wrong? Am I so bad?
Why people never show me what they think?

Am I trying to hard to get around people?
Aren't I a people-person like I would like to be?
Maybe loneliness really is my thing?

My goal is not to be around people, but people help me to get to my goal; is that how it is?
Is it too deep-thinking?
Because some people say that I think too deeply...
Whatever they say I am, that's what I'm not!

Yesterday, Today, Tomorrow
I'm nowhere
Alone with my thoughts...
Partager cet article
Repost0
15 février 2009 7 15 /02 /février /2009 13:48





J'ai comme envie d'écrire sans plus jamais m'arrêter.
Comme si j'avais tant de choses intéressantes à dire ou à partager.
Rien de plus oppressant qu'un silence insignifiant.
J'ai peur et je ne sais plus bien quoi faire.
Comme si demain ne pourrait rien y faire.
On peut toujours penser à y arriver ou à laisser tomber.
Mais au final on écoute les grands cris de ces hommes si gentils.
Whisper words of wisdom, let it be.
Partager cet article
Repost0
10 février 2009 2 10 /02 /février /2009 13:47

Have i become a monster?
So afraid of the oustide world?
Why is it happening again?
I've reach that downing point again.
I'm going 'round and 'round, like snake with his tail, biting myself.
I feel as if my head was banging on the wall.
Something is stuck in my brain.
Please, could you stop just for a sec?
I know you are the cure that i have to get.
Not that you're unreachable (you are in a way) but always slipping off.


Tonight, i'm stuck in a downward spiral.
I want everything gone up in flames.
But my conscience is telling me to keep an eye on the earth, and see what's happing in Australia...

It's not like i didn't know what i wanted...
Actually, it's more like hatefullness came in force, and took me down.

Tonight, I hate myself.
Did I do something wrong?
Have I say something bad?
Do you understand me?

I'm sure you do, you always do.
But some people around me don't.
They don't, and they aren't making things easier for me.

Tonight, I'm so alone with my thoughts.
I'm eating myself up.
Drinking myself to drawn all wet.

I know you are my cure.
I'm just waiting for you to give it to me.

Tonight, I remeber today.
A so nice and intense ephemeral moment.
Now, all of this is gone.
Your souls left my home.

Tonight, I'm thinking about you thinking about me.
All I see is you dreaming for better times.
Would you answer my calls at once?
Would you be here, with me?
Partager cet article
Repost0